Menu Casinos
Bonus Sans Dépôt
Casinos BetSoft
Casinos Rival
Casinos RTG
Casinos Microgaming
Casinos Pragmatic Play
Bonus Des Casinos
Casinos Mobile
Regle du Backgammon

MaChance Casino 10 tours gratuits bonus sans dépôt exclusif

MaChance Casino Exclu
10 Tours Gratuits
Bonus sans dépôt
300%/BTC Bonus
+ 20 Tours Gratuits
BetSoft, Play N Go

Bronze Casino 20 tours gratuits bonus sans depot exclusif

Bronze Casino Exclusif
20 Tours Gratuits
Bonus sans dépôt
BTC/200% Bonus
+ 50 Tours Gratuits
BetSoft, NetEnt

Cozyno Casino 25 Tours Gratuits Exclusif

Cozyno Casino Exclusif
25 Tours Gratuits
Bonus sans dépôt
1000€/BTC Bonus
+ 60 Tours Gratuits
NetEnt, Betsoft

Unique Casino 20 Tours Gratuits Exclusif

Unique Casino Exclusif
20 Tours Gratuits
Bonus sans dépôt
Slot Book of Dead
200€/$/BTC Bonus
BetSoft, Play N Go

Stakes Casino 7€/$ bonus sans depot

Stakes Casino
7€/$ Exclusif
Bonus sans dépôt
100% Bonus + 50 Spins
NetEnt, iSoftBet

Rooms de Poker
Turbo Poker.fr
Bwin.fr
Partagez
Aller en bas
avatar
lassalle1809
Super-play
Super-play
Masculin Nombre de messages : 3686
Age : 52
Localisation : belgique
Date d'inscription : 10/11/2008

Puce Une journée ordinaire pour Phil 'OMGClayAiken' Galfond

le Dim 3 Mai - 10:15
Phil "OMGClayAiken" Galfond est en passe de devenir l'un des meilleurs joueurs de poker au monde. En 2008, ce joueur « high stakes » n'a été dépassé dans la liste des plus gros gagnants sur la salle Full Tilt Poker que par Phil Ivey en personne, amassant $6.97 millions de gains sur les tables online.

Phil Galfond est aussi aux Etats-Unis l'un des visages les plus connus du poker, hors du domaine virtuel, après notamment avoir gagné son premier bracelet WSOP (et les 817.781$ qui vont avec) lors du tournoi PLO 5.000$ Rebuy à Las Vegas. Il vient de lancer sur Internet son nouveau site d'entraînement en ligne : BlueFire Poker.

PN: A quoi ressemble une journée ordinaire pour vous ?

Phil Galfond: Il n'y pas de journée ordinaire actuellement pour moi. Un jour, je travaille toute la journée sur BlueFire Poker, un autre, je joue au poker si les parties sont intéressantes. Si les parties sont vraiment bonnes, alors, mon autre travail peut attendre. J'essaie de faire les choses en avance sur mon planning, comme ça, je n'ai aucun problème pour gérer mon temps. Pour l'instant ! Je pourrais entrevoir d'éventuels problèmes le jour ou mon site me demande, que j'ai un délai à respecter et si les parties sont trop bonnes pour les laisser passer.

PN: Votre exclusion du "durrrr Challenge" lancé par Tom Dwan, un défi sur les tables de hautes limites, a fait grand bruit – auriez-vous relevé le défi si vous aviez pu ?

Phil Galfond: Je n'aurais pas participé à ce challenge de toutes les façons. Tom le sait. Il sait que je respecte énormément son jeu, nous sommes de très bons amis. Je pense qu'il m'a exclu de son challenge parce qu'il ne voulait pas me mettre la pression en sachant pertinemment que je n'aurais pas répondu à son défi.

PN: Seriez-vous prêt à lancer un défi de ce genre vous-même ?

Phil Galfond: Je suis très confiant dans mes capacités, comme la plupart des joueurs de poker, mais je ne suis pas intéressé par un challenge de ce genre. Les seules personnes qui ont répondu à Tom sont les meilleurs joueurs du monde. Il est très difficile de déterminer si vous avez un avantage sur un joueur comme Patrik Antonius, et même si tel est le cas, ce ne sera qu'un petit avantage seulement, et je n'aimerais pas mettre ma bankroll en danger comme cela.

PN: Les parties en ligne sont devenues énormes en 2008 mais elles semblent avoir un peu réduit en taille en 2009. Quel est le futur des parties high-stakes online ?

Phil Galfond: Les limites toujours plus hautes ont partiellement causé la perte des parties « high stakes ». Trop de joueurs se retrouvent sur la paille. S'il y avait une table 1.000$/2.000$, ce serait très mauvais pour la survie à long terme des parties en hautes limites. Personnellement, j'adorerai jouer plus de parties entre 50$/100$ et 500$/1.000$, mais elles ne sont pas très populaires au sein de la communauté des joueurs de high-stakes.

Il n'y a pas vraiment d'offre entre les deux parce que les pros aiment calculer en terme d'espérance de gains, celle ci va évidemment être plus importante sur des tables comme « Rail Heaven ». De plus, les joueurs occasionnels qui ont de l'argent ne veulent vraiment jouer qu'avec les meilleurs joueurs et les noms les plus connus du monde.

PN: Pourriez-vous redescendre à une limite comme 25$/50$ s'il n'y avait plus d'action en high-stakes ?

Phil Galfond: Je me vois mal jouer une session en 25$/50$ après avoir joué la veille en 200$/400$ ou en 500$/1.000$. Mais si les parties high-stakes devaient s'assècher, je n'aurai personnellement aucun problème à retourner en 25$/50$. Je m'amusais beaucoup sur ces tables. C'est certainement beaucoup moins stressant.

PN: Qu'est-ce qui vous a poussé à lancer BlueFire Poker?

Phil Galfond: Je voulais faire quelque chose depuis un long moment et, auparavant, j'avais déjà eu des intérêts dans des sites de coaching, mais ils proposaient déjà des pros d'un niveau similaire au mien. Je me demandais ce que je pourrais offrir de différent. Et puis dans le fond, c'est beaucoup plus excitant de démarrer de zéro comme je l'ai fait avec BlueFire. J'ai été impliqué dans le recrutement, tout le processus créatif, j'ai passé en revue toutes les vidéos. C'est très excitant pour moi à la fois en tant qu'investisseur mais en tant que joueur, je sens que j'ai beaucoup à transmettre. Je ne veux pas que l'on se rappelle de moi simplement comme l'un des meilleurs joueurs de poker, mais aussi comme l'un des meilleurs professeurs.

Même le site reste dans le monde du jeu, c'est toujours sympa d'avoir quelque chose de nouveau sur lequel se concentrer. J'aime penser que si je voulais prendre une année sabbatique loin des parties high-stakes, j'aurais d'autres moyens de gagner ma vie.

PN: Vegas et les World Series se rapprochent, êtes-vous impatient?

Phil Galfond: Avant ces Series en 2008, je ne m'étais jamais vraiement amusé aux WSOP. Je n'aimais pas l'idée de voyager, ni de passer deux mois à Vegas. Je ne suis pas un grand fan des tournois – j'étais donc venu pour gagner un bracelet, et uniquement dans ce but. Maintenant que j'en ai un, il m'arrive parfois d'oublier complètement que je l'ai gagné. Je ne me sens pas différent, comme si j'étais membre d'un club exclusif. Mais quand les gens me le rappellent, je réalise l'étape importante que cela a représenté dans ma carrière de joueur de poker.

PN: Le type de tournoi que vous avez gagné ne sera plus là en 2009 avec le retrait des tournois à Rebuys du planning des World Series of Poker. Quel est votre sentiment ?

Phil Galfond: Les Rebuys auraient dû rester, mais je ne suis pas non plus un défenseur acharné de ces tournois. Tout le monde aime les Rebuys. Ce que j'aime le plus : passé la période de recave, les tapis sont vraiment profonds. S'ils faisaient un tournoi qui serait trois fois plus cher mais avec trois fois plus de jetons, cela comblerait le vide laissé par le retrait des tournois Rebuys en ce qui me concerne.

Je ne suis pas d'accord avec le fait que les tournois Rebuys aident les joueurs pros à « acheter un bracelet » non plus, pas plus avec le fait que certains tournois obscurs ou à très hautes limites comme le H.O.R.S.E. à 50.000$ donnent aux pros l'opportunité de gagner un bracelet dans un tournoi auxquels les joueurs normaux sont absents.

PN: Quel est alors votre objectif aux WSOP 2009 ?

Phil Galfond: Le plan, c'est de gagner un autre bracelet !

article de Barry Carter

Suspect Suspect Suspect
avatar
domi
Super-play
Super-play
Masculin Nombre de messages : 2360
Age : 66
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 28/11/2007

Puce Re: Une journée ordinaire pour Phil 'OMGClayAiken' Galfond

le Dim 3 Mai - 11:16
merci a toi pour l'info
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum