Menu Casinos
Bonus Sans Dépôt
Casinos BetSoft
Casinos Rival
Casinos RTG
Casinos Microgaming
Casinos Pragmatic Play
Bonus Des Casinos
Casinos Mobile
Regle du Backgammon

MaChance Casino 10 tours gratuits bonus sans dépôt exclusif

MaChance Casino Exclu
10 Tours Gratuits
Bonus sans dépôt
300%/BTC Bonus
+ 20 Tours Gratuits
BetSoft, Play N Go

Bronze Casino 20 tours gratuits bonus sans depot exclusif

Bronze Casino Exclusif
20 Tours Gratuits
Bonus sans dépôt
BTC/200% Bonus
+ 50 Tours Gratuits
BetSoft, NetEnt

Cozyno Casino 25 Tours Gratuits Exclusif

Cozyno Casino Exclusif
25 Tours Gratuits
Bonus sans dépôt
1000€/BTC Bonus
+ 60 Tours Gratuits
NetEnt, Betsoft

Unique Casino 20 Tours Gratuits Exclusif

Unique Casino Exclusif
20 Tours Gratuits
Bonus sans dépôt
Slot Book of Dead
200€/$/BTC Bonus
BetSoft, Play N Go

Stakes Casino 7€/$ bonus sans depot

Stakes Casino
7€/$ Exclusif
Bonus sans dépôt
100% Bonus + 50 Spins
NetEnt, iSoftBet

Rooms de Poker
Turbo Poker.fr
Bwin.fr
Partagez
Aller en bas
avatar
lassalle1809
Super-play
Super-play
Masculin Nombre de messages : 3686
Age : 52
Localisation : belgique
Date d'inscription : 10/11/2008

Puce Livre Poker -

le Jeu 9 Avr - 13:22
Livre Poker - 'Omaha High-Low for Low-Limit Players' de Bill Boston

"Plus que n'importe quel autre type de poker, l'Omaha High-Low se joue avant tout sur la valeur de la main". Tel est le postulat avancé par Bill Boston dans son Omaha High-Low for Low-Limit Players. En se focalisant sur les parties de cash games aux basses limites (de 2$/4$ à 5$/10$), le livre de Boston est avant tout dédié à l'analyse des mains de départ, une expertise, qui selon Boston, vous donnera un avantage sur la grande majorité des joueurs que l'on rencontre généralement à ces limites.

Une table des mains de départ totalement repensée

De prime abord, le nouveau livre de Boston a l'air très similaire à son précédent opus consacré au Omaha High-Low, publié dans une nouvelle édition en 2006. Comme ce précédent titre, 'Omaha High-Low for Low-Limit Players' comporte également une partie introductive consacrée aux différents concepts relatifs au Omaha high-low, suivie d'un long classement des mains de départ. Mais même si les deux livres traitent à peu près du même sujet, ce sont deux travaux bien distincts, avec une approche différente et un classement des mains de départ totalement repensé.

Comme dans le précédent livre de Boston, le coeur d'Omaha High-Low for Low-Limit Players est le classement des mains de départ, qui prend à peu près les deux-tiers du livre. Comme l'explique Boston, son but est de fournir un classement efficace de la profitabilité potentielle des différentes mains de départ en Omaha high-low. En utilisant un logiciel d'analyse de mains, Boston a passé en revue 50 millions de situations de main pour produire son classement. Tous les commentaires apparaissant dans le chapitre introductif sur la "Sélection des mains profitables à jouer", la manière d'"Eviter les mains à problèmes", de "Jouer des mains marginales" etc... sont liés aux découvertes présentées dans le classement de Boston. Par exemple, ses recommandations de jouer les mains A-2-x-x avec deux cartes coordonnées ou d'éviter les mains avec des "connecteurs-piège" comme 6-7-8-9 se trouvent confirmées par la table située dans les pages suivantes.

De nouveaux paramètres de simulation pour les mains jouées en Omaha

En modifiant certains paramètres dans ses simulations de mains, Boston a concocté un classement des mains de départ différent de celui qui apparaissait dans son livre de poker précédent. Dans Omaha High-Low, Boston avait programmé son "Joueur Généré par Ordinateur" (CGP) comme "serré", un joueur qui n'allait voir les flops qu'avec les meilleures mains de départ et se retrouvait à une table peuplée d'autres joueurs au comportement semblable.

Dans son nouveau livre, Boston programme son CGP pour aller voir le flop avec les 5.278 mains qu'il a étudiées, quel que soit leur potentiel de profit, puis programme son CGP "pour jouer un Omaha high-low solide après le flop." L'idée, nous explique Boston, est d'illustrer de manière encore plus frappante les conséquences d'aller voir des flops avec des mains EV-. Ici, le CGP est un joueur "moyen et agressif" placé face à une table composée de trois autres joueurs moyens, de deux joueurs serrés et de trois joueurs larges. Le but de Boston est ici de simuler une table remplie d'adversaires avec des "profils de mise similaires à ceux des joueurs live que l'on trouve généralement dans les parties de low-limit."

5.278 mains d'Omaha High-Low analysées

Beaucoup de joueurs de poker se montrent au moins curieux des tables de mains de départ, bien qu'ils aient souvent des opinions sur leur utilité réelle. Le joueur de hold'em débutant, par exemple, se servira souvent, à un moment ou à un autre, de listes classant la profitabilité potentielle des 169 mains de départ possibles. Bien qu'il ne soit sans doute pas bien avisé de devenir trop dogmatique sur les mains de départ, il est en général utile de bien comprendre, disons, que A-Q assortis est en moyenne bien plus profitable à jouer que K-9 dépareillé, une chose dont on se rend compte en un seul coup d'oeil jeté à une table de hold'em.

Mais comme au Omaha le croupier vous sert quatre cartes, les combinaisons de mains possibles sont beaucoup nombreuses, ce qui rend de telles tables très indigestes. Il y a 16.432 combinaisons de mains de départ possibles en Omaha. Même si l'on voulait construire un classement sérieux de ces mains, resterait la question de la praticité d'une telle liste.

Boston trouve un compromis en n'analysant que 5.278 des mains possible en Omaha, n'incluant que les mains 'non-suited' (c'est à dire quatre cartes de couleurs différentes), les mains 'single-suited' dont la carte de plus haut rang est de la même couleur qu'une autre des cartes, et les mains 'double-suited' dont les deux cartes les plus hautes sont assorties aux autres cartes de la main. En d'autres termes, Boston ne considère pas les mains contenant quatre cartes de la même couleur, les mains avec trois cartes de la même couleur, certaines mains 'double-suited' et certaines mains 'single-suited'. Ainsi, d'après ces critères, une main comme (A-Spades)(4-Hearts)(3-Spades)(2-Hearts) est dans la liste mais (A-Spades)(4-Spades)(3-Hearts)(2-Hearts) n'y est pas. Boston considère que puisque ces deux mains se jouent de la même manière, il n'y a pas besoin de les classer séparément.

Quelques approximations

Mais les problèmes arrivent lorsque Boston fait à de nombreuses reprises référence à la probabilité de se voir servir une main ou un type de main spécifique, puisqu'il ne prend en compte qu'environ un tiers des mains qui peuvent être distribuées. Par exemple, pour souligner le besoin d'opérer un choix de mains de départ judicieux, Boston remarque qu'"à peu 80% des 5.278 mains présentées dans la table ont une EV négative." On suppose donc que la proportion des mains à EV négative des 16.432 mains de départ possibles doit être à peu près la même. En tout cas, Boston ne nous le confirme pas.

On pourrait faire d'autres reproches à sa méthodologie, mais je les laisserais de côté car je préfère conclure avec quelques commentaires sur la grande utilité de ce livre. A part les chapitres fournissant un panorama rapide des jeux au flop, au turn et à la rivière, la discussion introductive est presque entièrement consacrée à la sélection de mains. La plupart des concepts abordés seront familiers à ceux qui ont déjà lu d'autres travaux sur le Omaha high-low, dont le précédent livre de Boston lui-même d'ailleurs (par exemple, les As sont bons, les cartes moyennes sont mauvaises, recherchez les mains à potentiel de 'scoop', c'est-à-dire capables de gagner à la fois la partie basse et la partie haute du pot, etc.). Boston réitère aussi les réserves qu'il avait déjà émises dans son précédent ouvrage sur les relances préflop, une stratégie qu'il décourage particulièrement aux plus basses limites. A noter également que certains concepts de base de l'Omaha high-low (par exemple, l'importance de la position, les risques de se faire 'quarteriser') sont soit mentionnés en passant, soit complètement ignorés.

Soyez sélectif dans votre choix de mains de départ

De fait, toute l'approche de Boston est basée sur la probabilité de compléter sa main, sur le fait de rechercher les mains qui ont ce potentiel et de jeter les autres. Ceci dit, étant donné la manière dont on joue généralement aux limites les plus basses, s'imposer la discipline que Boston recommande vous donnera vraisemblablement l'avantage qu'il suggère. "Si vous aimez l'action et jouer beaucoup de mains", Omaha high-low n'est pas le jeu qu'il vous faut, dit Boston, et il précise qu'"il est indispensable que vous développiez une discipline de fer" pour réussir.

Finalement, bien que les presque 200 pages de la table des mains de départ soient certainement très intéressantes à compulser, et fournissent un guide fiable pour toutes les questions que les joueurs pourraient se poser sur la profitabilité de telle ou telle main, ce n'est certainement pas une recette-miracle. De toutes manières, vous le savez bien, ce genre de choses n'existe pas.

Même si ce livre n'est pas précisément une introduction complète à la stratégie du omaha high-low, l'ouvrage de Boston Omaha High-Low for Low-Limit Players atteint sans peine les objectifs qu'il s'était fixé : nous convaincre de la nécessité d'être sélectif dans notre choix de mains de départ et nous indiquer quelles sont les meilleures mains de départ. Pas plus mais pas moins.

article de Martin Harris

Suspect Suspect Suspect

Suspect Suspect Suspect
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum